Comment peindre un plafond sans se fatiguer ?

Comment peindre un plafond sans se fatiguer ?

novembre 28, 2022 0 Par ACM

Que ce soit pour la décoration, la rénovation ou la construction d’un appartement, il faudrait savoir peindre un plafond. Comment peindre un plafond sans se fatiguer ? Voici nos meilleures astuces !

Astuce 1 : choisir les outils nécessaires pour peindre un plafond

Il est nécessaire de penser à tout le matériel requis pour vos travaux avant de vous lancer dans la peinture de votre plafond. Les outils qui sont généralement utilisés pour la peinture d’un mur sont à combiner avec un matériel spécifique qui vous aidera à peindre votre plafond.

Le rouleau

Le rouleau est un outil essentiel sans lequel les travaux de peinture ne peuvent pas se réaliser. Il est important de choisir un bon rouleau de peinture à eau présentant des poils courts. Les rouleaux dotés d’une armature en broche sont à privilégier pour la peinture des plafonds car ils assurent une bonne solidité.

Le manche télescopique

Il s’agit d’un manche de rallongement du rouleau de peinture qui sert à réduire la distance entre le plafond et vous. Le manche est ajustable et vous évitera d’avoir des douleurs au niveau du bras et du dos.

L’échafaudage

Si le manche télescopique ne suffit pas à remédier à la distance entre vous et le plafond, il faudrait penser à un échafaudage. Vous pourrez vous servir d’un escabeau ou d’une échelle si votre plafond est haut.

Les outils de découpage

Pensez à prévoir une pince à découpage ou un porte-tampon. Ces outils vous seront utiles dans le découpage du ruban adhésif fixé sur le plafond. Le porte-tampon est un outil efficace et pratique dans la mesure où les roulettes sur lesquelles il se trouve fixé empêchent l’apparition d’égratignures sur la surface lors de son passage.
Quels sont les étapes pour appliquer de la peinture sur un plafond ?
Choisir la peinture adéquate pour peindre un plafond

Lire :   Comment et où trouver des panneaux en bois pas cher ?

Le premier réflexe pour bien choisir son type de peinture consiste à penser à la surface sur laquelle la peinture sera appliquée. Effectivement, chaque surface de destination se peint avec une peinture et une façon qui lui sont spécifiques. Ainsi, il faut faire la différence entre une peinture destinée au mur, au plafond, au sol ou encore aux façades extérieures. Pour savoir les spécificités d’une peinture, il ne faut pas hésiter à consulter les DTU (59.1).

La composition d’une peinture diffère selon l’utilisation à laquelle elle est destinée. La peinture spécifique au plafond est généralement plus épaisse que celle des murs et a l’avantage de couvrir plus facilement les surfaces.

Astuce 2 : penser à se protéger et à bien équiper l’espace de la pièce

Il est impératif de protéger vos cheveux à l’aide d’une casquette ou d’un sac en plastique. Qu’ils soient longs ou courts, pensez à les couvrir pour éviter les traces de peinture. N’oubliez pas de mettre des lunettes pour couvrir vos yeux. Vous protégerez ainsi votre regard dirigé vers le haut des gouttes de peinture qui risquent de tomber du plafond.

Pensez à couvrir votre plancher à l’aide d’un tapis en vue d’éviter les tâches susceptibles d’être causées par la peinture. Débarrassez la pièce à peindre avant d’entamer les travaux et protéger les meubles et les objets cassables.

Astuce 3 : bien appliquer la peinture sur son plafond

Commencez par peindre les bords et les coins du plafond à l’aide d’un pinceau. Humidifiez correctement le rouleau et utilisez-le pour peindre le reste du plafond. Servez-vous de votre escabeau ou de votre échelle afin d’atteindre plus facilement la surface à peindre.

Lire :   Veranda bois extension

Afin d’éviter les traces de rouleau, divisez votre plafond en plusieurs carrés de 1 m². Appliquez la peinture carrée après carrée en réalisant de minces couches de peinture. Peignez à l’aide de votre rouleau de haut en bas.

Pourquoi j’ai des traces sur le plafond ?

La présence de traces de rouleau sur le plafond suite aux travaux de peinture peut être due à plusieurs facteurs.

La température de la pièce

Si la température de la pièce est très élevée, la peinture risque de ne pas sécher correctement ce qui entraîne l’apparition des traces au niveau de la surface peinte. La température idéale pour des travaux de peinture réussis se situe entre 10 et 20 C°. N’oubliez pas de couper votre chauffage avant d’entamer vos travaux.

Plus la température est élevée dans une pièce, plus la peinture aura tendance à s’épaissir et à mal sécher. Dans ce cas-là, l’application de la peinture aura du mal à être lisse et uniforme, ce qui peut favoriser l’apparition de traces indésirables.

L’aération de la pièce pour les peintures à eau

L’apparition des traces au niveau d’une peinture à eau peut être due à l’aération de la pièce. Effectivement, il est conseillé d’éviter d’aérer la pièce lorsque vous utilisez une peinture à eau pour peindre votre plafond.

Veillez à fermer les fenêtres lors de l’application pour éviter les courants d’air qui peuvent favoriser le dépôt de poussière sur votre support.

Le mode d’application de la peinture en fonction du taux d’humidité

Il est nécessaire de prendre en compte le nombre de couches à réaliser à l’aide de votre rouleau. Il est important que le plafond présente une couche de fond bien sèche avant l’application de couches secondaires. Ceci vous évitera les traces liées à une couche de peinture très fine.

Lire :   Quelles sont les idées de déco pour aménager son balcon ?

Ne négligez pas le taux d’humidité dans la pièce. Plus il est élevé, plus votre peinture mettra du temps à sécher.

Il est recommandé de peindre lorsque le taux d’humidité de la pièce est inférieur à 40%.
Si le taux d’humidité dépasse les 40%, il vous est conseillé d’attendre au moins six heures entre deux couches, tout en veillant à aérer votre pièce avant l’application de la peinture.

Le risque de voir apparaître des traces augmente si vous procédez à l’application d’une couche de peinture alors que la couche précédente n’a pas encore séché.